Impressions – Kurdistan

Jouer à des jeux tout en buvant un thé dans la capitale culturelle des Kurdes, Amed. La vie semble lente. Cependant, le bruit du des avions et hélicoptères de guerre sont en arrière-plan.. ainsi que le grondement de la rue qui manifestent.

Je pense que les personnes âgées, qui boivent leur thé tranquillement, ont déjà vu trop de cette guerre, de cette violence. Je pense qu’ils sont fatigués et ne veulent que du thé et des jeux, désormais …

Après un petit moment, une cohorte de jeunes, manifestant contre l’État apparaît dans la rue: ils sont des milliers, ils sont bruyants, ils sont déterminés. Tournant ma tête dans leur direction, je veux me lever pour aller voir cela de plus près. Cependant, la main d’un vieil homme, avec qui j’étais assis, m’arrete dans mon élan, sans aucun mot, en regardant ses yeux, je comprends que je devrais juste rester sur ma chaise …

Quelques secondes plus tard, je remarque que certaines personnes porte en bandouliere des AK47: C’est la « police », et ils prennent soin de la « sécurité » ici. Mais Je ne me sentais pas vraiment en sécurité..

Scroll to top

On this website we use first or third-party tools that store small files (cookie) on your device. Cookies are normally used to allow the site to run properly (technical cookies), to generate navigation usage reports (statistics cookies) and to suitable advertise our services/products (profiling cookies). We can directly use technical cookies, but you have the right to choose whether or not to enable statistical and profiling cookies. Enabling these cookies, you help us to offer you a better experience. Cookie policy